16/06/2004

Tes yeux me le crient.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Tu auras tort,
T'auras pas d'alibis,
Tu auras tort,
Si jamais tu t'enfuis,
Les loups dans le grand nord,
Une fois qu'ils ont choisis,
Leur louve jamais ils ne l'oublient,
Et même après le mort, leur amour dure encore.
 
Un amour mort,
Si vraiment t'as envie,
Un amour mort,
Peut renaître à la vie,
Ne dis pas que j'ai tort,
Imagine nos vies,
Et jamais il ne faut qu'on s'oublie,
Et si j'y crois si fort,
C'est que tu m'aimes encore.
 
Tes yeux me le crient,
Tes yeux t'ont trahis,
Quand tu me dis que tu t'en vas, ils sont fous,
Tu ne peux plus me regarder,
Ton regard est troublé.
Tes yeux me le crient,
Tes yeux t'ont trahis,
Quand tu me dis que tu t'en vas, ils sont fous,
Tu ne peux plus me regarder,
Tes yeux ne peuvent pas tricher.
 
Tu reviendras,
Tu n'auras pas choisi,
Tu reviendras,
Car jamais on oublie,
Au printemps chaque année,
L'hirondelle revient,
Son nid jamais, elle ne l'oublie,
Et je crois,
Que l'on s'aime encore,
A la vie, à la mort.
 
(De moi)


22:54 Écrit par Papy | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

. coin coin

Écrit par : coincoin | 16/06/2004

salut un pt'i bonjour - bonsoir en pasant
un beau site à visiter: ça redonne de l'espoir
http://loveme.skynetblogs.be/

Écrit par : crassipan | 17/06/2004

Les commentaires sont fermés.